Rechercher :
Espace client : Identifiant :  
  Mot de passe :

Sources

Les différentes sources de cartographie pour la gestion des réseaux

Les sources de cartographie " papier "

Les sources nationales

Cette cartographie s’élabore principalement à partir de deux sources distinctes :

-   le plan cadastral publié par les Centres des impôts fonciers (CDIF) de la Direction générale des impôts (DGI);
-   la carte au 1:25 000 de l’Institut géographique national (IGN).

Voici un résumé des principales caractéristiques techniques de ces deux cartographie :

Plan cadastral

Carte IGN 1:25 000

Couverture

France entière

France entière

Nombre de feuilles

590 000

2000

Echelle des feuilles

1:500 à 1:5000 en fonction de la densité d’informations représentées

1:25 000

Précision des coordonnées

Décimétrique à métrique

Métrique à décamétrique

Format des feuilles

Grand Aigle = 75 x 105 cm

55 x 80 cm environ
(variable selon la situation
géographique de la feuille)

Découpage des feuilles

Polygone quelconque dont les côtés suivent les axes de voie ou les limites des parcelles

Trapézoïde proche du rectangle

Système de coordonnées

La moitié des feuilles ne possèdent aucun système de coordonnées

L’autre moitié se réfèrent aux mêmes systèmes de coordonnées que la carte 1:25 000 de l'IGN

Lambert zone I, II, III ou IV pour la Métropole UTM pour la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane

Gauss-Laborde pour la Réunion

Thèmes représentés

Limites administratives Limites entre domaine public et privé
Parcellaire foncier et subdivisions fiscales
Bâtiments
Hydrographie
Détails topographiques
Numéros de voirie
Toponymie associée

Limites administratives
Voies de communication
Parcellaire apparent
Constructions
Courbes de niveau
Types de végétation
Hydrographie
Toponymie associée

debut


Les sources alternatives

En dehors des deux sources que sont la DGI et l’IGN et qui garantissent une couverture nationale, de nombreuses autres sources locales de cartographie peuvent être identifiées telles que :

  • les Directions départementales de l’équipement,
  • les collectivités locales,
  • les promoteurs de projets immobiliers,
  • les établissements publics d’aménagement, etc.

Les produits proposés peuvent constituer des opportunités intéressantes moyennant la vérification des droits de propriété relatives aux données fournies.


Les sources de cartographie numérique

Les sources nationaleshaut

CARTONUM®

Cette base de données correspond aux cartes topographiques au 1/25.000 de l’I.G.N. qui ont été scannées au 1/10.000. Ces fichiers numériques sont monochromes et demandent à être géoréférencés. Ces fichiers rasters sont spécialement conçus pour les gestionnaires de réseaux.

CARTONUMV

La réponse technique de certain concessionnaire de réseau à l’intégration de CARTONUM® dans leur système d'information consiste donc à vectoriser les fichiers, le résultat étant baptisé CARTONUMV. Les fichiers obtenus s’appuie sur une structure en mode vecteur monocouche des données.
La vectorisation de CARTONUM® s’effectue à l’aide d’un des logiciels spécialisés disponibles sur le marché.
En fonction de la qualité et du prix négocié, la vectorisation peut-être rapide ou minutieuse. Une version " luxe " est également possible en prévoyant une reprise manuelle des écritures et des bâtiments. Quoique que pouvant paraître onéreuse, cette dernière solution n’est pas à rejeter d’office car elle constitue une solution parfois nettement plus abordable que le cadastre informatisé. De plus, CARTONUMV permet alors de bâtir une cartographie numérique bon marché d’une qualité suffisante pour satisfaire un large nombre d’utilisateurs.

haut

Cadastre numérisé Couche 1

Dans le cadre des partenariats avec la Direction générale des impôts et les collectivités territoriales, la numérisation exhaustive en mode vecteur du plan cadastral aboutit à un produit baptisé Couche 1. Les fichiers ainsi constitués sont appelés à être gérés par les services locaux du cadastre avec le logiciel PCI-Windows (Plan cadastral informatisé). Par extension, la Couche 1 est donc également appelée PCI vecteur.

Les données sont donc souvent livrées en format standard Pci Edigeo et plus récemment en dxf-pci. Le dxf-pci est une norme d'échange propre à la  DGI est qui permet en pratique d'intégrer les données plus simplement qu'EDIGEO. L'inconvénient majeur de ces deux livraisons reste la non-conformité au découpage Lambert (unité de livraison feuille cadastrale), nécessitant donc traduction (pour Edigeo), assemblage et découpage.

 Cadastre numérisé Couche 0+

Depuis l’évolution de la politique de la DGI intervenue au début de 1998, la Couche 0+ ne représente plus un produit au contour très formalisé. En fait, la Couche 0+ est une version numérique de tout ou partie du plan cadastral, obtenue en dehors du cadre d’une convention "Couche 1" avec la DGI et les collectivités territoriales.

Par conséquent, la Couche 0+ peut être le résultat d’un scannage des feuilles cadastrales de la DGI ou des planches cartographiques casées d’origine cadastrale. Dans ce cas, il est question de Couche 0+R (Raster).
Il peut également s’agir d’une Couche 0+R ayant subi une vectorisation sommaire en monocouche ; le résultat est alors dénommé Couche 0+VN (Vecteur neutre).

haut
Les sources alternatives

A l’instar des sources alternatives " papier ", des alternatives à la cartographie numérique nationale existent.
La première alternative concerne les cartes IGN. Il est techniquement possible de numériser les fonds de plan IGN. Toutefois, la numérisation, sous quelque forme que ce soit, d'une carte IGN impose de payer des droits à l'IGN. Or, le montant de cette redevance rend cette solution économiquement moins pertinente que l'achat de CARTONUM®.

De nombreuses autres sources locales de cartographie peuvent être identifiées telles que :

  • les Directions départementales de l’équipement,
  • les collectivités locales,
  • les promoteurs de projets immobiliers,
  • les établissements publics d’aménagement, etc. qui ont pu constituer, sur leurs moyens propres, des bases cartographiques à partir de levers topographiques ou de prises de vue aériennes numériques par exemple.

Les produits proposés peuvent constituer des opportunités intéressantes moyennant la vérification des droits de propriété relatives aux données fournies et leur compatibilité avec une intégration dans l’application cible. Il est important de prendre conscience qu’il existe de nombreux logiciels de gestion de cartographie numérique, chacun ayant son propre format et sa propre structure de données.

Microplan
BP 70085
4, rue de l’expansion
67152 Erstein cedex
Tél. : 03 88 64 80 80