Rechercher :
Espace client : Identifiant :  
  Mot de passe :

SIG

Système d'Information Géographique 

Un Système d'Information Géographique est un système informatique composé de matériel ("Hardware"), de logiciels ("Software"), de données et de programmes d'applications programmes d'applications. Avec un tel système, on peut saisir des données géolocalisées, les stocker et les réorganiser, les modeliser, les analyser et les repésenter sous forme alphanupérique ou graphique.

Définitions :

"Le SIG est un ensemble de données repérées dans l'espace, structurées de façon à pouvoir en extraire commodément des synthèses utiles à la décision". (Michel DIDIER)"

Un Système d’Information Géographique (S.I.G.) est " un système informatique qui permet à partir de diverses sources, de rassembler, d’organiser, de gérer, d’analyser, de combiner, d’élaborer et de présenter des informations localisées géographiquement, contribuant notamment à la gestion de l’espace " (Société Française de Photogrammétrie et de Télédétection).

Le SIG repose sur un référentiel unique : le canevas cadastral. Sur ce fond se superposent en couches les représentations graphiques des différents éléments du sol et du sous-sol (mobilier urbain, éclairage public, réseaux d'électricité, de gaz, de télécommunications, de câbles, des eaux …). A chacune des couches on peut associer des fichiers littéraux (matrice cadastrale, données INSEE …). Chaque couche est mise à jour et traitée séparément. Les couches sont assemblées à la demande de l'utilisateur pour répondre à un besoin spécifique.

Le SIG s'articule autour d'une base de données, d'un logiciel et d'applicatifs.

Le SIG permet :

  •  De visualiser et de produire des plans (généraux et thématiques) ainsi que d'accéder aux données techniques associées à un élément.
  • De faire des statistiques et des calculs en fonction des données associées.
  • De superposer les données des différentes couches pour aider à la décision.
  • D'accéder aux différentes couches sans hiérarchie préalable, selon la demande.
SIG et collectivités :

En matière de gestion de l’espace, les collectivités sont appelées à utiliser de nombreuses sources d’informations d’origines diverses, qu’elles doivent recouper.

Les S.I.G. sont les outils les plus adaptés pour une organisation optimale de l’information permettant ainsi :

  • une aide à la gestion quotidienne
  • une aide à la décision

Cet outil informatique est un atout majeur pour les collectivités, puisqu’il permet la gestion au quotidien, mais aussi à moyen et long terme, des domaines suivants :

  • l’urbanisme (cadastre, permis de construire…)
  • l’aménagement du territoire (Plan d’Occupation des Sols, Schéma Directeur, Schéma de Mise en Valeur de la Mer…)
  • la gestion des réseaux (eau potable, assainissement, éclairage, électricité, gaz, télécom…)
  • l’environnement (servitudes, directives européennes…)
  • le patrimoine communal
  • toute autre information géographique susceptible d’intéresser les communes, comme par exemple, les plans de prévention des risques.
Fonctionnement :

Au préalable, le S.I.G. doit disposer d’un fond de plan qui servira de référence pour superposer les autres couches d’information.

Pour les communes, il s’agit le plus souvent :

  • du cadastre
  • des fonds de plan de l’I.G.N. (Institut Géographique National : www.ign.fr ) : SCAN 25 (carte scannée au 1/25.000), la BD CARTO, la BD TOPO…
  • de photos aériennes ou satellitaires

Ce référentiel spatial permet à toutes les informations qui vont être intégrées au S.I.G., de les positionner d’une manière cohérente afin qu’elles puissent toutes se superposer correctement.

D’une manière générale, en France, tous les documents cartographiques sont constitués du même référentiel spatial qui est celui du système de coordonnées Lambert 2 étendu.

Toute la difficulté est de choisir, un plan de référence qui est utilisé par le plus grand nombre de S.I.G., afin de pouvoir s’échanger des couches d’information sans problème.

Dans la mesure du possible, il faut que ce référentiel soit le même que les partenaires associés à votre projet, afin que toutes les couches d’information se superposent parfaitement. Le plus souvent c’est la numérisation du cadastre qui est choisie, mais il en existe de différentes qualités. Cette qualité diverge selon la technique utilisée :

Microplan
BP 70085
4, rue de l’expansion
67152 Erstein cedex
Tél. : 03 88 64 80 80