Rechercher :
Espace client : Identifiant :  
  Mot de passe :

Erstein / Systèmes d'information géographique

Article de presse (DNA du 14 juillet 2009 )

Robert Hugget est le fondateur de la
société Microplan, à Erstein. (Photo DNA)
Article DNA du 14 juillet 2009
Photo du directeur

Microplan prévoit une vingtaine d'embauches

La société ersteinoise Microplan prépare un conséquent projet de développement. Avec son nouveau système d'information géographique (SIG) simplifiant l'accès aux plans dématérialisés sur format numérique, elle prévoit une vingtaine d'embauches d'ici trois ans.
Un système d'information géographique, a priori, ça ne parle pas au grand public. On évoque des histoires de plans, un domaine en général réservé aux techniciens ou à des applications très spécifiques.

Un concept primé

Mais imaginez un instant que, partant d'une simple vue satellite sur un ordinateur, il soit possible de zoomer progressivement sur l'image, jusqu'à pouvoir faire apparaître des données du cadastre, d'un plan local d'urbanisme ou d'un réseau d'assainissement. Et ceci en numérisant, très simplement, des plans vecteurs se mettant à l'échelle automatiquement. Là réside, de fait, l'innovation - et la fierté - de la société Microplan. Un concept d'ailleurs primé lors du concours « Innovez Alsace centrale », en mai dernier.

Installée à Erstein, l'entreprise est celle de Robert Hugget. Existant depuis une douzaine d'années, elle développe des applications devant permettre, de manière aussi simple que possible, d'accéder à l'information des plans.
Or, depuis maintenant six mois, son nouveau logiciel, un SIG multi-niveaux dédié aux collectivités locales, lui aurait permis, selon son patron, d'effectuer un conséquent bon en avant en la matière. « Nous avons développé une toute nouvelle version de Vicad permettant d'intégrer très facilement les plans par géoréférencement, et d'y avoir accès encore plus aisément ».
Un simple zoom, quelques clics et l'on passe, de fait, presque sans effort d'une vue générale à une vue spécifique. Retrouver un propriétaire en cliquant sur une parcelle est immédiat. Détecter les réseaux enterrés prend à peine plus de temps.

« Gagner du temps »

La société, qui emploie à l'heure actuelle 4 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 167 000 € en 2008, y voit une très importante piste de développement, en ce sens qu'elle pourrait séduire les collectivités. « Avec ce logiciel, nous pouvons permettre aux porteurs de projets de gagner beaucoup de temps. Au lieu d'y passer un an, on devrait s'en sortir en trois ou quatre mois, ce qui peut être important dans le cadre de la relance économique », estime Robert Hugget.

Pour Microplan, les enjeux sont énormes : l'entreprise prévoit 5 millions d'euros de chiffre d'affaires cumulé sur les trois prochaines années, et envisage d'embaucher une vingtaine de personnes dans les mêmes délais. « Nous avons pour ambition d'équiper 12 à 25% des communautés de communes françaises d'ici 5 ans ». Affaire à suivre.

N.B.

< Toute la revue de presse

Microplan
BP 70085
4, rue de l’expansion
67152 Erstein cedex
Tél. : 03 88 64 80 80